Après le lynchage médiatique du Professeur Raoult, l’internement du Professeur Fourtillan…


Décidément, la France, en cela dérivant dangereusement sur la mauvaise pente des pires dictatures, ne saurait s’embarrasser des voix dissidentes, quand bien mêmes celles-ci émaneraient des plus grands représentants du savoir scientifique !

Ainsi, après le lynchage médiatique du Professeur Raoult, la mise sous silence médiatique du Professeur Perrone et de bien d’autres de ses confrères ou consoeurs, après nous avoir fait passer le Professeur Montagnier pour un vieux gaga inepte, et j’en passe du même acabit… on nous sert sans sourciller l’internement psychiatrique du Professeur Fourtillan !

Tous d’éminents chercheurs reconnus pour la qualité de leurs travaux, mais qui ont en commun de ne pas appuyer du poids de leur notoriété le langage officiel tenu par les affidés d’un pouvoir au service des grandes fortunes qui une nouvelle fois n’auront fait que s’enrichir un peu plus sur le dos du plus grand nombre tout en augmentant d’un cran le degré d’asservissement des populations, à travers la tempête de la « crise sanitaire » qui nous est imposée depuis des mois.

La dérive ne se limite pas à la France et couvre, il est à craindre,  l’ensemble des continents : le « nouvel ordre mondial » promis et défendu bec et ongles par les représentants d’un pouvoir soit disant « démocratique » n’est -est-il encore permis d’en douter ?- que la mise en place de la « dictature mondiale ».

L’ignorance est le terreau propice à telle machination.

Le silence quant à lui se ferait le complice du crime ourdi contre l’Humanité !

C’est pourquoi je le crie haut et fort : HOMME ! Ma Sœur, mon Frère, mon Enfant : ouvre les yeux ! Eveille toi avant que définitivement ne t’enserre l’ignoble camisole qui fera de toi l’esclave servile indigne du nom d’Homme !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
17 + 9 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.