Soutien à Valérie Bacot


Battue, violée et forcée à se prostituer par son mari, Valérie Bacot a fini par le tuer après 24 ans de calvaire, en 2016.

Je ne suis ni pour le droit à se faire justice soi-même ni pour la peine de mort bien que je pense que la collectivité ne pourrait que mieux se porter de la disparition de certains êtres indignes de la vie qui leur est accordée ; mais je pense que bien des drames seraient évités si les instances censées protéger le citoyen était à la hauteur du devoir de vigilance qui est le leur, si les signes avant coureurs étaient pris en considération.

Bien sûr, on peut reprocher à Valérie Bacot d’avoir enterré le corps de son bourreau au lieu de se rendre à la gendarmerie ; on peut aussi comprendre son état de panique et les circonstances qui l’ont conduite à ce geste pour le moins déraisonnable et condamnable mais qui n’ôte en rien son statut premier de victime qui au regard des sévices endurés devrait faire reconnaître son geste comme un geste de légitime défense.

C’est pourquoi j’ai signé et vous invite à signer cette pétition pour la relaxe de cette femme meurtrière de son bourreau dont le procès doit avoir lieu du 21 au 25 juin 2021 devant la cour d’assises de Chalon-sur-Saône.

Peut-être serait-il temps de reconnaître la responsabilité collective pour ne pas dire gouvernementale du fait du laxisme et de la non prise en considération de la parole des victimes avant que les drames ne surviennent ?


Cliquer sur l’image pour signer la pétition

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
24 ⁄ 6 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.