Tellement beau et doux…

…comme un brin de muguet en ce premier mai, dédié à toutes les femmes, à toutes les sœurs, à toutes les mamans…

…et qui invite chaque homme à se poser la question du regard qu’il porte, qu’il a porté, qu’il portera sur ce miroir asymétrique de lui-même, sur le mystère insondable de son origine, sur la beauté de son aspiration.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
29 − 24 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.