Info ou infox ?

Nous ne prétendons pas ici apporter de l’information.
Nous relayons la parole d’animateurs du débat public qui nous ont posé question et dont nous pensons qu’elle mérite au moins notre réflexion.
Nous ne la prenons pas pour argent comptant, et elle ne représente pas un point de vue auquel nous adhérons nécessairement.
Nous laissons à chacun le soin de se faire sa propre opinion en allant par lui-même chercher l’information là où elle se trouve.
Il est certain que s’informer pour se forger une opinion est une occupation à part entière qui demande qu’on lui consacre temps et énergie.
Cela suppose aussi une ouverture et un lâcher prise suffisants pour accepter souvent de mettre de côté nos propres à priori, de parcourir sans les juger avant leur terme des cheminements que nous n’avions ni l’envie ni l’intention d’emprunter et que notre prédisposition aurait plutôt naturellement écarté d’emblée, tant il est vrai que certaines vérités confortables à ignorer, lorsqu’elles se démontrent devant nous peuvent impacter le cours de notre vie.
S’informer demande neutralité et rigueur.
Il ne s’agit pas d’adopter un point de vue par sympathie.
Il s’agit d’analyser des faits s’ils sont avérés, de suivre un raisonnement et une démonstration même si nous n’avons pas les connaissances nécessaires à la compréhension de toutes ses implications ; même si je ne connais rien au langage de la programmation, je puis reconnaître un bon informaticien en ce qu’il me propose une application qui fonctionne parfaitement…
De même, il est possible de jauger la vérité d’un discours à l’aune de la présence ou de l’absence d’arguments fallacieux qui le composent.
Il reste que le doute parfois s’installe, et que seul le temps et le déroulement des événements saura dire à chacun si son intuition penchait du côté de la vérité.

#COVID-19 Lettre ouverte d’un médecin de Marckolsheim et commentaire de Georges Gastaud contre les interdits de soigner.

…”Peut-on qualifier autrement que de « crime contre l’humanité ou crime de guerre », puisque nous sommes en « temps de guerre !» selon le Président Macron, l’action des pouvoirs publics qui : empêchent les médecins généralistes de traiter efficacement avec le mix hydroxychloroquine-azithromycine classant, comme par hasard, au tableau des substances vénéneuses mi-janvier 2020 une  hydroxychloroquine auparavant en ventre libre”…

Un article à lire sur le site Initiative Communiste

Covid-19 : Pourquoi maintient-on les Français dans la peur ?

En France, le Plaquénil® qui était en vente libre jusqu’en janvier 2020 date de l’apparition du Covid-19, a été retiré des pharmacies, pis encore deux décrets du gouvernement datés du 25 et du 26 mars, ont interdit l’utilisation de cet antipaludéen « dans la prise en charge du Covid-19 en médecine de ville » sous peine d’emprisonnement. On déconfine le 11 mai sans donner aux médecins des armes pour se battre alors qu’ils sont en « guerre » comme Emmanuel Macron l’a signifié lui-même de manière appuyée. Un collectif « Laissons les médecins prescrire » s’est insurgé contre ces décisions et réclame le droit à chaque praticien de prescrire selon son âme et conscience ce qui est dans l’intérêt du patient. Tour d’horizon avec Dr Violaine Guérin, endocrinologue, gynécologue, spécialiste en immunologie et membre de ce collectif qui regroupe près de 1200 médecins jusque-là.

Un article à lire sur Libnanews, Le Média Citoyen du Liban

Anneke Lucas : mythomane ou rescapée ?

Nous aimerions pouvoir d’emblée la classer dans la catégorie des mythomanes, ce qui serait bon pour notre sommeil.

Mais face à de tels témoignages, à de telles accusations, notre vigilance de citoyens ne devrait-elle pas nous imposer de nous unir pour exiger d’obtenir à ce sujet la vérité ?

“Anneke Lucas raconte aussi une “soirée” dans une villa en octobre 1974, où elle a cru mourir. L’un des meneurs du réseau avait embarqué plusieurs enfants et adolescents pour torturer minutieusement Anneke, en la saignant littéralement dans ce qui ressemblait à un atelier de boucher. Cela faisait partie de leur endoctrinement, de leur formation…  Et puis à un moment, elle s’est rendu compte que d’autres enfants ont été massacrés avant elle dans cette pièce où elle avait été emmenée, et que ce soir-là c’était certainement son tour. Finalement, la séance a été interrompue par un proche de “Pépé”. “

Projet macabre !

Je viens de recevoir ce message sur mon téléphone…
Comme il est demandé de partager le plus possible, et que finalement je suis un être assez discipliné, je vous le transmets.
Qu’en pensez vous ?

✨IMPORTANT✨
PLANDEMIE/MESSAGE CAPITAL D’UN POLICIER QUE JE TRANSFERE TEL QUEL. 
Le lobbying est en train d’être activé dans toutes les entreprises et dans les médias pour une vaccination de masse…
Deux composants de ce futur vaccin sont classifiés secret défense…
Un troisième et pas des moindres est le “squalène”…
COVID-19 veut dire Certificat Of Vaccination IDentity avec 19 1=a et 9=i pour AI=Intelligence Artificielle.
Ce n’est pas le nom du virus mais celui du Plan international d’asservissement et de réduction des populations élaboré depuis des dizaines d’années et lancé en janvier 2020 lors du dernier DAVOS.
NE VOUS FAITES PAS DÉPISTER !
Passé 70 jours, le virus est inactif. Nous avons dépassé ce cap.
Ce qui réactive le virus, c’est un terrain immunitaire affaibli par la vaccination. Celle qu’ils comptent nous injecter (7 vaccins plus terribles les uns que les autres) est une véritable descente aux enfers visant à une dépopulation massive à plus de 80%… joint à ça, la 5G qu’ils installent dans toutes les villes du monde pour affaiblir nos défenses immunitaires.
Ne vous faites pas dépister, les tests ne sont pas fiables.
Les fabricants de tests le disent, aucun des tests ne peut détecter le virus Sras-Cov-2 mais seulement une infinitude de petits virus inoffensifs ou déchets de cellule qui font naturellement partie de notre microbiote.
Les gens testés apparaîtront de plus en plus positifs sur les tests, avoisinant les 90 %. C’est leur Objectif !
C’est pour cette raison qu’ils font sortir nos enfants en premier car ils ne peuvent pas encore imposer le test aux adultes.
En revanche, à compter du 11 Mai en France, sera imposé un dépistage massif dans toutes les écoles (700.000/semaine).
Chaque directeur d’établissement scolaire recevra sous peu l’obligation de la part du Rectorat d’imposer le test sans en informer au préalable les parents.
Une fois votre enfant dépisté, ils obligeront toute la famille proche et contacts à se faire dépister, reconfiner… (puis vacciner…).
Vous serez dans l’obligation d’accepter ce dépistage, sinon on vous enlèvera votre enfant; ceci apparaîtra entre les lignes dans cette Ordonnance envoyée dans chaque établissement scolaire.
Nous ne sommes pas malades, juste porteurs sains… Porteurs de tas de petits virus qui apparaîtront sur les tests comme positifs …
Il ne leur manque que cela : “Faire croire au monde entier que le monde est malade”.
Ils ont mis en place ce plan stratégique : PASSER PAR NOS ENFANTS.
Leur point d’attaque : nos enfants
Leur stratégie : le dépistage.
Ne leur donnons pas ce qui leur manque !
Être dépisté positif c’est être fiché nuisible comme les juifs l’étaient.
Refuser le dépistage est la seule clé pour les empêcher ensuite de nous imposer la vaccination (vague 2), c’est ne pas venir grossir leurs chiffres afin de ne pas leur permettre  d’ IMPOSER la vaccination aux 7 milliards d’habitants.
Une fois vaccinés nous serons tous malades, affaiblis… Et la suite vous la connaissez…En France, les gens peuvent refuser le dépistage en masse.
C’est pour cette raison que l’unique message à véhiculer sur tous les réseaux sociaux et en France est le suivant:
pendant ces 9 jours nous ne devons parler que de ça ! Refermez vos livres, vidéos qui traitent de sujets secondaires.
C’est l’ultime message à faire passer pendant ces 9 jours, nous ne devons parler que de ça.
NE VOUS FAITES PAS DÉPISTER ET NE LAISSEZ PAS VOS ENFANTS SE FAIRE DÉPISTER SANS VOTRE CONSENTEMENT !
Si en France, les gens comprennent ce message, ils ne remettront pas leurs enfants à l’école, entre les griffes de l’État.
Ils ne se feront pas dépister en Masse.
Et ils ne seront pas obligés, lors de la deuxième vague de se faire vacciner.
La seule solution pour sauver notre Humanité est de faire comprendre aux gens qu’ils ne doivent pas se faire DÉPISTER. Ne vous faites pas dépister, ne leur donnez pas ce qui qui leur manque, ne tombez pas dans leur piège.
TOUT découlera de là:
– PAS chopé- PAS testé – PAS vacciné
Nous devons remplir les murs des Facebook, vidéos, tous les espaces médiatiques de ce message unique.
FAITES DES PANNEAUX CLAIRS!
Leur point d’attaque : nos enfantsLeur stratégie : le dépistageNe leur donnons pas ce qui leur manque.
Au moins vous ne pourrez pas dire que vous n’avez pas été prévenu!
À partager le plus largement possible et le plus rapidement possible car le processus est déjà en route